Les épices au pif

Envie de partager mes recettes, mes découvertes... avec des épices ou non... mais avec beaucoup de pif !

09 avril 2008

Compotée de Mangue et de Carotte au Garam masala


Mon côté épices ressort de temps en temps... Heureusement vu le titre de mon blog !

Le garam masala est un mélange d'épices indien avec, entre autres, de la cardamome...
J'aime beaucoup marié ce masala avec des fruits... Je trouve que c'est souvent réussi... M'enfin... faut aimer l'originalité aussi... car ça change vraiment de l'ordinaire !

C'est tout simple... mais ça surprend... et c'est bon... Tentez l'expérience ! ;)




Pour 2 personnes :

  • 1 mangue
  • 1 ou 2 carottes (suivant la taille)
  • miel d'acacia
  • garam masala


Peler la mangue et la couper en morceaux dans une casserole.

Brosser la carotte (ou l'éplucher si elle n'est pas bio) et la râper au dessus de la casserole.

Ajouter un peu de miel suivant le goût.

Saupoudrer d'un peu de garam masala. Attention ! Il en faut juste assez pour parfumer... Si vous en mettez de trop on ne sentira plus les autres ingrédients.

Faire compoter à feu doux.

Servir à température ambiante.




Posté par Epice à 20:10 - 8) Desserts, fruités surtout - Commentaires [12] - Permalien [#]

01 avril 2008

"Gratin" de Bettes et de Carottes aux Pommes aux graines d'Anis


Eh non, toujours pas de photo... mais croyez-moi... ce n'est pas pour autant que les recettes publiées ne sont pas bonnes...
J'avoue que moi-même j'aime avoir une illustration de la recette, mais je n'ai pas encore la possibilité de vous allécher de cette façon...

Ici c'est une tite recette végétale que j'ai agrémentée à ma sauce...

Très parfumée...

Pas toujours facile de trouver comment transformer les bettes (ou blettes)... Je n'ai utilisé que les côtes, et mangé les feuilles en salade... Très bon cru aussi en fait... même les côtes... mais c'est sans doute mon côté lapin qui parle...
En tout cas, dans cette recette, le sucré et l'acidulé s'équilibre assez bien.

Niveau quantité elle serait pour 3-4 personnes en entrée du midi et pour 2 personnes en plat complet du soir je dirais...



Pour un gratin :

  • 1 bol de carottes coupées en allumettes
  • 1 bol de côtes de bettes en allumettes
  • 4 c à s de fromage blanc
  • 2 petites pommes en dés
  • 1 petite poignée de raisins secs
  • 1/2 verre de flocons de céréales
  • graines d'anis
  • assaisonnement umébosis
  • poivre

Cuire les légumes 5 minutes environ dans l'eau bouillante.

Mélanger les pommes avec l'assaisonnement umébosis.

Réunir tous les ingrédients et bien mélanger.
J'ai mis des flocons de millet et de quinoa... mais libre à vous de changer... Je pense que j'en ai mis 1/2 verre en tout, mais vu que j'ai fait au pif, je ne saurais le garantir... Oups...

Laisser reposer 2 heures.

Faire cuire à four th.6 (180°C) durant une demie heure.



C'est un gratin original, sans fromage... mais que j'ai trouvé vraiment sympa... et très légère pour un "gratin" !


Pour modifier mon gratin :
Dans la recette originelle, ils mettaient du tamari à la place de l'assaisonnement umébosis... Si vous n'avez rien de tout ça, vous pouvez vous contenter d'ajouter un peu de sel.




Posté par Epice à 15:45 - 7) Nos amis, les légumes et céréales - Commentaires [4] - Permalien [#]

26 mars 2008

Gratin de Chou-vert au Millet et petits Légumes

Que ça fait du bien de créer à nouveau.
Pour moi toute seule, j'ai plus de difficultés à m'y mettre, mais quand il s'agit de préparer un repas pour d'autres personnes, l'inspiration revient... heureusement !

Voici donc une recette, à la louche, d' un petit gratin de légumes, qui était ma foi assez parfumé. A la louche, car les quantités ne seront pas précises... à vous d'adapter en fonction de la taille de votre plat, du nombre de personnes et de l'appétit des convives...


Pour un gratin :

  • autant de feuilles de chou-vert que pour tapisser deux fois le plat
  • des graines de millet (1 verre pour 2 environ)
  • 1 ou 2 carottes râpées
  • 1/2 ou 1 botte d'oignons nouveaux
  • 1 mozzarella (si possible di buffala)
  • parmesan râpé
  • herbes de Provence
  • origan
  • huile d'olive
  • miso de riz
  • poivre 3 baies

Les feuilles de chou-vert

Les pré cuire à la vapeur.
Tapisser le plat à gratin avec la moitié des feuilles.

Le millet aux petits légumes

Emincer les petits oignons et les faire revenir dans un peu d'huile d'olive.
Ajouter les carottes râpées, ainsi que le millet, un peu de poivre, et des herbes de Provence.
Touiller le tout et recouvrir d'un peu d'eau. Mieux vaut en mettre moins que trop...
Vérifier la cuisson du millet et ajouter de l'eau si besoin en cours de cuisson.
Quand le millet est bien cuit, ajouter un peu de miso, hors du feu.


La garniture du chou-vert

Répartir le millet aux petits légumes sur les feuilles de chou-vert.
Couper la mozzarella en morceaux et la répartir dessus.
Recouvrir avec le reste des feuilles de chou.

Le gratiné

Parsemer ce plat de parmesan râpé.
Ajouter un filet d"huile d'olive sur le dessus.
Agrémenter d'un peu d'origan, pour rendre le plat plus parfumé encore.

Remarque :
Je n'ai pas ajouté de sel, car pour moi le miso salai suffisamment, mais il faut savoir que je sale très peu.

Posté par Epice à 18:50 - 7) Nos amis, les légumes et céréales - Commentaires [4] - Permalien [#]

12 mars 2008

[Sucré-Salé] Far au Sarrasin Pruneau/Pomme/Lardon


J’avais vu une recette de far noir
(bref au blé noir) chez la Belle au Blé Dormant. Moi qui mange la galette de sarrasin hebdomadaire juste avec un peu de beurre, ou à la rigueur avec un œuf, pour avoir le plaisir de sentir réellement le goût de la galette en elle-même, il fallait que je teste cette recette de far plus « rustique ». 

Je l’ai adaptée pour un repas complet, et c’était vraiment très réussi.
Je n’ai ajouté ni sel, ni poivre. Les goûts de chaque ingrédient réunis suffisaient amplement. 

Dans ma tête, j’ai aussi pensé à une version sucrée bien normande, pour réconcilier la Bretagne et la Normandie : un far au sarrasin avec des pruneaux trempés préalablement dans du calvados et des petites pommes !
Je n’arriverai sans doute jamais à expérimenter toutes mes idées, donc si ça vous tente, et que vous la testez, dites-le moi. ;)


farnoirpruneauxpommeslardons

 

 
Pour 3 personnes :

  • 2 verres de farine de sarrasin
  • 2 verres de lait
  • 3 oeufs
  • 12 pruneaux dénoyautés
  • 200g de lardons
  • 1 pomme (pas trop sucrée) 

 

Les lardons dégraissés

Cuire les lardons à la poêle.

Les égoutter et les réserver. Cela permet d’enlever pas mal de gras.


La pâte complète

Battre les œufs dans une jatte.

Ajouter la farine de sarrasin.

Diluer la pâte épaisse obtenue progressivement avec le lait. 

 

Le far garni

Beurrer et fariner un moule.

Verser la pâte dedans.

Répartir les lardons et les pruneaux.

 

La pomme répartie

Peler et épépiner la pomme.

La couper en petits morceaux.

Les répartir dans le moule. 

 

Le far cuit

Cuire le far durant 40 minutes à four préchauffé th.7 (210°).

Déguster aussitôt avec une petite salade.


 

farnoirpommespruneauxlardons

 

Améliorer mon far sucré-salé :

J’avais eu peur de mettre trop de lardons… Finalement ça a été, mais je pense que, si ça ne tenait qu’à moi, j’en mettrais moins.

J’ai trouvé que l’ensemble était très bon, mais une petite touche de poivre peut s’envisager pour que ce soit un peu plus épicé.

 

Posté par Epice à 19:04 - 5) De la viande, mais pas trop - Commentaires [9] - Permalien [#]

26 février 2008

LE GLUTEN


Depuis que je suis vendeuse en magasin bio, ce sujet me turlupine encore plus qu'avant...

J'en viens également à me demander si je ne devrais pas faire le test au moins 1 mois en suivant un régime totalement sans gluten pour voir l'effet que ça aurait sur mon organisme.
Je pense que l'idée fait son chemin... et c'est bien pour ça que je me mets à l'écriture de cet article.

Sans être une vraie intolérante au gluten, je pense que la digestion des céréales avec gluten est plus difficile qu'avec les autres.
N'ayant pas un appareil digestif à toute épreuve, ce serait intéressant d'en voir les conséquences.
Je crois avoir vu que certaines avaient déjà fait cette expérience... si d'autres en ont envie... ça pourrait être motivant d'être plusieurs, alors n'hésitez pas à m'en faire part !

Bref, avant de s'y mettre, il faut sinformer :



Qu'est-ce que le gluten ?

Pour faire simple, le gluten est l'ensemble des protéines contenues dans certaines céréales.
Ces protéines sont classées en deux familles : les prolamines et les gluténines.
Ce sont les prolamines qui posent problème dans la maladie de coeliaque (intolérance au gluten).
Tous les blés en ont, que ce soit les blés moins mutés ou le froment... Ils sont tous à proscrire... même le petit épeautre !
Il y a également l'orge et le seigle... mais je ferai une liste plus exhaustive ensuite.



Pourquoi il y a-t-il de plus en plus d'intolérants au gluten ?

J'ai écouté dernièrement une émission de Jean-Pierre Coffe sur France Inter, Ca s'bouffe pas ça s'mange, que vous pouvez réécouter... suffit de cliquer sur le titre. Elle m'offre une partie de la réponse.
Il y a certainement plusieurs paramètres qui entrent en ligne de compte... mais l'un d'eux semble très pertinent : Au cours des années, des blés ont été sélectionnés... mais comment ? Eh bien, vu qu'ils nous servaient essentiellement à faire du pain, l'intérêt était qu'ils soient de plus en plus panifiables... bref qu'ils lèvent mieux ! Quand on sait que le gluten permet au pain de lever... on comprend qu'aujourd'hui les blés utilisés en boulangerie ont certainement beaucoup plus de gluten qu'autrefois. On s'est donc sans doute sensibilisé aux protéines du blés de cette façon.



Quels sont les symptômes de l'intolérance au gluten ?

Chez les enfants, cela se manifeste par des problèmes digestifs et une croissance difficile. Ce sont des effets d'une malnutrition, vu que l'organisme intègre difficilement les éléments nutritifs absorbés.
On peut également avoir des ballonnements (ce qui peut sembler anodin) des douleurs intestinales et osseuses, de la diarrhée, une anémie, une grande fatigue, des dermites.
Cette maladie peut donc survenir durant l'enfance, mais peut également se manifester à l'âge adulte.


 
Quelles céréales sont à proscrire ?


Voici la liste des céréales sur lesquelles tout l'monde s'est mis d'accord :
- tous les blés : froment, épeautre, kamut, petit épeautre
- le seigle
- l'orge

L'avoine reste en suspens... sa toxicité ne serait pas réelle... sauf qu'il peut être contaminé à cause des rotations de culture avec du blé... donc à éviter aussi.
Le millet et le sorgho entre autres... sont aussi sur la sellette...
Le quinoa, l'amarante et le sarrasin pourraient sensibiliser certaines personnes... mais là ce n'est pas à généraliser pour tous les malades coeliaques... d'après ce que j'ai compris.

Les céréales exclues de tout soupçon :
- le riz
- le maïs



Pas facile avec tout ça...
Certaines personnes ne peuvent pas faire autrement... mais bon... toute l'alimentation est à changer dans ce cas... il faut recréer d'autres habitudes !
Mais dans un pays où l'on imagine les habitants avec un béret et la baguette sous l'bras... c'est pas évident.

Là je n'ai parlé que des céréales en tant que telles... mais un intolérant au gluten doit pourchasser plein d'autres produits dans les biscuits et autres... Je crois que la majorité finit par ne faire confiance qu'à elle-même...

Si je choisis de faire un régime sans gluten, je ne me contenterai pas que du riz et du maïs... mais je ferai bien attention  aux blés, seigle et orge.
Finalement ce ne serait pas si restrictif pour moi.

En tout cas, bon courage aux personnes qui n'ont pas d'autres choix que de repenser totalement leur alimentation, que ce soit à cause du gluten ou d'une allergie alimentaire.

A bientôt, peut-être pour le début du régime ! ;-)


A noter également, que si vous avez un doute quant à votre tolérance au gluten, et que vous voulez entamer un régime pour la vérifier... ne le faites pas sans en avoir parlé à votre médecin... Si au final vous étiez réellement intolérant au gluten et que vous n'avez pas fait de tests avant le régime... la maladie ne pourra pas être pris en charge par la Sécu !
Une maman m'en a parlé récemment... elle est aujourd'hui obligée de refaire manger des aliments riches en gluten à sa fille suffisamment longtemps pour que les effets néfastes se fassent sentir... et ce n'est qu'après qu'elle pourra faire des tests... et alors seulement la maladie sera prise en charge (pas suffisamment je pense... mais c'est mieux que rien)...

Posté par Epice à 15:58 - C) Pour s'inspirer, découvrir et se cultiver - Commentaires [14] - Permalien [#]

08 février 2008

[Chocolat] Petits Gâteaux au Chocolat et aux Epices

Au boulot, on s'entend plutôt bien... déjà que je prépare parfois des p'tites choses à faire goûter aux clients... pour mon aniversaire, j'ai décidé que ce serait exclusivement pour mes collègues !


J'avais une envie de chocolat... je suis ce qu'on pourrait appeler une droguée du cacao... Pour vous montrer l'étendue des dégâts... je trouve très satisfaisant de manger de la pâte de cacao 100%... c'est amer... pas vraiment bon... mais tellement contentant !

Les épices... bon ben c't'une véritable histoire d'amour entre elles et moi... ce n'est un secret pour personne...
J'avais des sachets d'épices pour vin chaud... et le fond des gingembres confits... bref du sucre au gingembre !

J'me suis lancée... J'ai tenté... testé... Ben miam quoi hein !



Pour une vingtaine de petits gâteaux :

  • 125g de farine
  • 60g de beurre doux
  • 2 cuillères à soupe de purée d'amandes blanches
  • 75g de sucre au gingembre
  • 1 tablette de chocolat dessert (200g)
  • 4 oeufs
  • 1/2 sachet de poudre à lever
  • 2 sachets d'épices à vin chaud
  • 1 pincée de sel

Faire fondre le chocolat, le beurre et la purée d'amandes, à feux doux.

Ouvrir les sachets d'épices à vin chaud et les verser dans la casserole. Laisser infuser un peu.
Ajouter la farine et la poudre à lever, hors du feu.


Fouetter les jaunes d'oeufs avec le sucre, jusqu'à obtenir une consistance mousseuse.
Ajouter la préparation chocolatée.

Monter les blancs d'oeufs en neige avec une pincée de sel.
Les incorporer au reste, en faisant attention de ne pas trop les casser.

Remplir des moules à mini-muffins aux 3/4.
Faire cuire 15 minutes environ à four préchauffé th.6 (180°).


Laisser refroidir...
Croquer dedans...
Faire fonde dans la bouche...
Sentir tous les parfums "monter" dans le nez...
Déguster...


Petites indications supplémentaires :

A la place du sucre au gingembre... vous pouvez sucrer avec du sucre normal et ajouter des petits bouts de gingembre confit... mais ne sucrez pas beaucoup...Enfin... à vous de voir car je suis une droguée du cacao mais pas du sucre... donc la quantité ne serait peut-être pas suffisante pour d'autres personnes.

Les sachets d'épices à vin chaud que j'ai utilisés sont de la marque "Romon Nature".


Posté par Epice à 11:45 - 9) C'est l'heure du goûter - Commentaires [4] - Permalien [#]

01 février 2008

Tarte Clafoutis sucrée Betterave Carottes Cannelle Noisette

Voici une résolution... mais tiendra-t-elle ?
Je vais essayer de plus cuisiner... de créer... Il y aura donc encore des recettes sans photo, désolée...
Par contre je vais également mettre en ligne des recettes que je n'avais pas publiées... Je trouve finalement que c'est bien dommage de les avoir laissées s'empoussiérer alors que mon inspiration avait fait naître de belles recettes... Il y en aura donc avec des photos...
Et puis... je vais tenter de profiter de chaque week-end chez ma mère pour faire de nouveaux petits plats (ou desserts) et les prendre ainsi en photo...
Ca vous va ? ;)

Voici donc une recette "oubliée"... et pourtant...

Je trouve la « mode » des desserts aux légumes plutôt marrante et sympathique. La betterave étant sucrée… et la carotte étant classique dans les gâteaux… je ne suis pas partie sur un terrain trop glissant.

Je n’ai pas trop sucré la pâte, donc ce clafoutis était plutôt bien pour un repas du soir.


 clafoutisbetteravecarotte


Pour un petit clafoutis :

  • 2 œufs
  • 15cl de lait
  • 1 cuillère à soupe de farine complète
  • 1 cuillère à soupe de sucre rapadura
  • 2 petites betteraves cuites
  • 1 carotte
  • 1 petite poignée de noisettes
  • 1 petite poignée de raisins secs
  • épice au pif : cannelle

 

Les fruits secs

Réhydrater les raisins secs dans un peu d’eau.

Concasser les noisettes au mortier. 

 

Les légumes

Eplucher et couper les betteraves en petits morceaux.

Laver, brosser, et râper grossièrement la carotte. Si vous achetez des légumes bios, il n’est parfois pas utile de les éplucher. On frotte bien pour enlever la terre, et c’est bon. Comme ça on garde toutes les vitamines qui se sont agglutinées près de la peau ! 

 

La pâte

Dans un saladier, battre les œufs avec le lait.

Ajouter la farine en pluie et fouetter pour limiter les grumeaux.

Mettre un peu de sucre rapadura, juste un peu. J’ai mis un peu moins d’une cuillère à soupe et c’était suffisant.

Ajouter de la cannelle. 

 

Le clafoutis

Réunir ensuite tous les ingrédients dans la pâte.

Mélanger le tout.

Verser dans un moule. Je n’ai même pas eu besoin de le beurrer, mais c’est peut-être préférable… au cas où.

Cuire le clafoutis à four th. 6 (180°C) pendant environ 45-50 minutes.
 

 

 Nous l’avons dégusté froid, mais je pense que ça peut s’envisager tiède aussi.


Pour améliorer mon clafoutis :

J’ai fait exprès de faire un petit clafoutis, mais pour en avoir un de taille normale, il faut mettre 3 œufs et augmenter les ingrédients en conséquence.

Pour avoir un goût de cannelle plus prononcé, on peut en saupoudrer le clafoutis avant cuisson.

Et, pour avoir un côté plus sucré… voire caramélisé… le saupoudrer de sucre rapadura devrait être très bon.



Posté par Epice à 11:03 - 8) Desserts, fruités surtout - Commentaires [3] - Permalien [#]

27 janvier 2008

"Mousse" de Mangue à la Fève Tonka

Premier test avec la fève tonka...

Déjà... quand j'ai ouvert la tite boîte de la Compagnie des Epices qui les contenait... toutes ces petites fèves m'ont émoustillé les narines ! Cette incroyable odeur de vanille et d'amande mêlées... ça aiguise l'imagination... Que vais-je bien pouvoir concocter avec cet ingrédient magique ?
J'ai misé sur la simplicité mais sur l'exotisme...

J'vous sers une tite mousse ? Ben non pas une bière ! Une tite mousse de mangue encore plus parfumée...


moussemangue

 

Pour 2 personnes

  • 1 mangue
  • 3/4 d'une cuillère à café d'agar-agar
  • 1 fève tonka

La magie de la mangue
Peler la mangue et la couper en morceaux en essayant de récupérer le jus.
S'il n'y a pas assez de jus... mixer une petite partie de la mangue avec un chouïa d'eau...


Le pouvoir de l'agar-agar
Verser le jus dans une casserole et diluez lagar-agar dedans.
Râper lafève tonka. Attention de ne pas vous râper les didis !
Porter à ébullition quelques instants et arrêter le feu.

 
L'enchantement du mixeur
Mixer grossièrement le reste de la mangue.
Verser le jus et remixer l'ensemble jusqu'à ce que ce soit mousseux ou au moins qu'il n'y ait plus de morceaux.
Ajouter un peu de sucre roux si besoin... Ma mangue était moins parfumée que d'habitude... dommage...

 
L'ensorcellement d'un dessert simplissime

Répartir dans des coupelles... des verres... c'comme on l'sent !
Pis on met au frais 2h environ.

 
Dégusté avec une visitandine... gâteau aux noisettes et nécessitant des blancs d'oeufs... un délice !

Posté par Epice à 14:56 - 8) Desserts, fruités surtout - Commentaires [8] - Permalien [#]

21 janvier 2008

Poulet Parfumé à la Coriandre

J'ai profité d'un week-end chez ma mère pour tester des petites recettes aux épices... Comme ça j'ai pu aussi les prendre en photos. Voici la première !

Un petit poulet bio cuit au four... avec somme toute peu d'ingrédients... mais au parfum envoûtant... Bon ok j'en fais un peu trop là, mais je peux vous garantir que le poulet cuit comme ça c'est délicieux !

Et en plus... ça faisait longtemps... mais j'ai pu grignoter le cou du poulet... Souvenirs d'enfance.... j'adorais ça, et ça n'a pas changé !


pouletcoriandre


Pour 4-5 personnes :

  • 1 poulet entier
  • 1 petit citron
  • sauge hachée
  • épices au pif : sel et coriandre moulue

Nettoyer un peu le poulet et griller le reste des plumes s'il y en a.

Placer le poulet dans un plat.
L'arroser avec le jus de citron.
Le saupoudrer de sel et de coriandre moulue.
Finir en le parsemant de sauge.


Cuire le poulet 1 heure à four moyen, voire un peu plus suivant la taille de la bête.
L'arroser avec son jus tous les quarts d'heure, ou à mi-cuisson si vous ne pouvez pas faire autrement.
Découper la bête avant de servir. Possible de le faire aussi après 3/4h de cuisson pour accélérer celle-ci.

Servir avec des petites pommes de terre, des carottes, du chou... comme on veut !



Pour améliorer ce poulet :

Vous pouvez mettre les pommes de terre coupées en morceaux et/ou des carottes dans le plat du poulet. De cette façon les légumes seront confits grâce au jus rendu par le poulet qui est très parfumé. Sinon on peut arroser les légumes avec le jus au moment du service.

On peut ajouter du cumin moulu à la coriandre et mettre des herbes de Provence à la place de la sauge.

Posté par Epice à 10:09 - 5) De la viande, mais pas trop - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 décembre 2007

Soupe "Classique" Améliorée

Depuis quelques temps je me fais une tite soupe tous les soirs...
Pas long à préparer... léger... qui réchauffe et qui remplit bien le bedon... Parfait pour le dîner !

Voici donc une autre idée de soupe... mais y'en a tellement... %D



Pour 2-3 personnes :

  • 1/3 chou-fleur
  • 1 ou 2 carottes
  • 1 ou 2 poireaux
  • 1 navet
  • huile de carthame
  • persil frais
  • épices au pif : sel et poivre
Coupés les légumes !
Détailler le chou-fleur en bouquets.
Brosser et couper carotte(s) et navet en morceaux. (pelez-les s'ils ne sont pas bios)
Laver et couper le(s) poireau(x) en rondelles.

Cuits les légumes !
Mettre les légumes dans un faitout.
Recouvrir d'eau et cuire le tout.

Disparus les légumes !
Mixer la soupe.
Saler et poivrer et bien mélanger.

Améliorée la soupe !
Servir la soupe dans chaque assiette.
Verser un filet d"huile de carthame dans chacune et parsemer de persil ciselé.


Bon appétit ! :p

Posté par Epice à 21:30 - 7) Nos amis, les légumes et céréales - Commentaires [2] - Permalien [#]